Menu

La bière, une histoire

5000 avant J.-C. - Les Sumériens

JPEGLes Sumériens étaient un peuple vivant dans le Sud de la Mésopotamie (l’actuel Irak). Des archéologues ont découvert qu’ils étaient les premiers à se lancer dans le brassage. Ils fabriquaient une sorte de bière à l’aide de bappir, un pain d’orge spécialement cuit pour brasser de la bière. Le pain était émietté dans un sceau, on y rajoutait de l’eau et on laissait fermenter le tout. On y ajoutait éventuellement des épices, des dattes ou du miel pour obtenir un goût plus doux. Le brassage de bière était une activité de cuisine et les premiers brasseurs étaient dès lors surtout des femmes. Plusieurs recettes de bière ont été retrouvées en écriture cunéiforme sur des tablettes d’argile. Cela nous a permis de savoir qu’il existait déjà, il y a bien longtemps, toute une variété de bières. Les Babyloniens ont repris les techniques de brassage des Sumériens et les ont étoffées.

3000 avant J.-C. - Les Égyptiens

Les Babyloniens étaient les premiers à rajouter du houblon à leur brassin. Leurs connaissances arrivèrent en Égypte via les Assyriens. Les Égyptiens connaissaient une grande variété de bières et plusieurs pharaons étaient de fervents amateurs de bière. La bière faisait non seulement partie du régime alimentaire des Égyptiens mais elle servait aussi à des fins médicales.

2500 avant J.-C. - Les Gaulois

JPEGCe sont les peuples de la Gaule (dont les Belges étaient les plus courageux) qui sautent l’étape de la cuisson de pain dans le processus de brassage et fabriquent directement de la bière à partir de céréales germées et séchées. En tant que brasseurs fanatiques, les Celtes utilisaient de l’orge. Ces peuples ne connaissaient pas l’utilisation du houblon. Ils utilisaient diverses épices qui donnaient à la bière un goût amer. Le romarin et le myrte bâtard étaient très populaires. Ces mélanges d’épices étaient les prédécesseurs du gruut, utilisé par la suite.

100 avant J.-C. - Les Romains

Tant les Grecs que les Romains brassaient de la bière mais ils avaient une préférence pour le vin. La bière était considérée comme quelque chose de barbare et était surtout consommée par les classes inférieures.

8ème siècle - Charlemagne

JPEGLe houblon fait son entrée en Europe au 8ème siècle. Charlemagne lance plusieurs développements importants liés à la bière, des changements qui ont toujours un impact à l’heure actuelle. Le brassage est considéré comme un métier et devient ainsi de moins en moins une affaire de femmes. Les premières brasseries sont créées à cette époque, surtout par les ordres religieux. De ce fait, elles présentent un intérêt croissant pour les caisses de l’Etat et Charlemagne introduit le ‘droit de gruut’, une première forme de taxe sur l’utilisation du gruut.

14ème siècle

JPEGA la fin du Moyen Âge, la bière continue à gagner en popularité. La consommation de bière s’élève à 400 litres par personne par an. La popularité est surtout due aux rares alternatives. La consommation d’eau était dangereuse en raison des nombreuses maladies, le vin était plus cher et n’était pas disponible partout et le thé ou le café n’était pas encore connu. La plus grande richesse va de pair avec une demande de pouvoir et de représentation. Dès le 13ème siècle, les brasseurs se réunissent en guildes. La guilde de Bruxelles est la plus ancienne. Le houblon est de plus en plus utilisé parce qu’il confère à la bière son amertume typique et des arômes particuliers. Le houblon accroît aussi le potentiel de garde de la bière, ce qui permet de l’exporter.

1516

JPEGLa popularité de la bière connaît malheureusement un revers, à savoir la demande croissante de matières premières. De nombreux brasseurs essaient d’éviter ces frais élevés en utilisant des épices de moindre qualité ou en diluant leur bière. Le Prince-électeur Guillaume IV de Bavière introduit dès lors la fameuse ‘Reinheitsgebot’, une prescription alimentaire pouvant être considérée comme la première réglementation relative aux aliments.

19ème siècle - Louis Pasteur

JPEGL’invention de la machine à vapeur lance la révolution industrielle et le monde des brasseurs suit le rythme. C’est aussi au 19ème siècle que Louis Pasteur analyse le fonctionnement de la levure. Il découvre que les levures et les bactéries meurent lors d’un échauffement, ce qui permet de garder la bière plus longtemps.

L’invention importante du réfrigérateur date également de cette époque. Elle permet aux brasseurs de contrôler beaucoup mieux le brassage de bières à fermentation basse. Cette nouvelle technique a donné naissance à la Pils en Tchéquie.

20ème siècle

JPEGL’industrialisation et l’agrandissement d’échelle se poursuivent au 20ème siècle. Au fil du siècle, le nombre de brasseries baisse de 95 % en Belgique. À la fin du 20ème siècle, on assiste à un regain de popularité pour les bières d’abbaye et d’autres bières authentiques.

Aujourd’hui

La quête de qualité et d’authenticité du consommateur a déjà fait grimper le nombre de brasseries de plus de 50 % au 21ème siècle. Le compteur affiche aujourd’hui 224 brasseries en activité en Belgique.

Welcome

Respect16

Sorry! You must be at least 18 years old to enter this site.

Please enter your birth date below.

Please select your language.