Menu

Patrons

Gambrinus

PNGGambrinus est célébré chaque année par la Chevalerie du Fourquet des Brasseurs.

Gambrinus est en fait une déformation de ’Jan Primus’. Jan Primus, fils du duc Henri III et d’Alix de Bourgogne, naquit en 1210. Il hérita du même coup des duchés de Brabant et de Lorraine. En tant que duc, il se révéla être un bienfaiteur et un véritable héros, et devint également une figure importante pour la bière.

C’est ainsi qu’il posa les jalons de l’industrie brassicole brabançonne en donnant aux échevins bruxellois le droit d’accorder des licences pour le brassage et la vente de la bière. Il fut également président d’honneur de la guilde des brasseurs bruxellois. Jan Primus aimait d’ailleurs beaucoup la bière. La légende veut qu’au cours d’un banquet de 3 jours, il avala une quantité énorme de bière, suffisante pour en faire le Roi de la bière.

Un jour, au terme d’une vaillante bataille, Jan Primus invita tous les nobles à fêter la victoire. Pendant la fête, il se rendit dans la cour intérieure, où ses soldats et domestiques festoyaient. Pour pouvoir s’adresser à ces rudes gaillards, il grimpa sur un tas de tonneaux et s’assit à califourchon sur le plus élevé. Une chope moussante à la main, il prit la parole et décida de porter un toast à son pays et à la santé de son peuple. C’est ainsi qu’il entra dans la légende.

Un autre amour, celui des tournois, lui fut fatal. En effet, il meurt en 1249 des suites des blessures qu’il avait reçues lors d’un tournoi à Bar-le-Duc. Il a été enterré dans l’église franciscaine de Bruxelles. Les restes de sa tombe sont encore visibles derrière le bâtiment de la Bourse.

Saint-Arnould

JPEGSaint-Arnould est le patron des brasseurs. Le Groupe Arnoldus en dérive d’ailleurs son nom.

Arnould naquit en 1040 à Tiegem, un paisible village flamand situé entre la Lys et l’Escaut. Bien que noble, son père était un brasseur réputé dans la région d’Audenaerde. L’un n’excluait donc pas l’autre. Arnould apprit dès lors très jeune les secrets de la brasserie.

Arnould devint un valeureux chevalier et inscrivit de hauts faits d’armes à son nom. On raconte même qu’en tournoi, le ’Vaillant Arnould’ partait à l’assaut de ses adversaires avec un mât de navire !

Un beau matin, il vit cependant la ’vraie lumière’. Il tourna le dos à sa riche existence et, se promenant à travers l’Europe occidentale, il rallia l’abbaye de Saint-Médard à Soissons. Il y devint abbé en 1081 et fut même nommé évêque. En cette qualité, il réussit, grâce à ses grands talents de diplomatie, à mettre un terme à la discorde entre les noblesses flamande et brabançonne. Cette médiation lui valut une telle considération et une vénération que chacun voulait l’approcher pour obtenir des faveurs. A l’automne de sa vie, il se retira dans l’abbaye Saint-Pierre, qu’il avait lui-même fondée à Oudenburg, où il mourut en 1087.

Bien qu’il n’ait pas été canonisé, il est vénéré comme tel, notamment parce qu’il a apporté la paix. Il est le patron des brasseurs et des aubergistes parce que, au moment de la peste, il aurait conseillé aux gens de boire de la bière plutôt que de l’eau contaminée. Les brasseurs célèbrent Saint-Arnould le 18 août. Jadis, son image était alors mise sur une table dans la brasserie et ornée d’une couronne.

Autres

Outre Saint-Arnould, les brasseurs vénèrent encore d’autres saints patrons, à savoir :

  • Amand de Maastricht
  • Boniface de Fulda
  • Florian de Lorch
  • Médard de Noyon
  • Vitus de Sicile
  • Laurent de Rome
  • Stéphane (Etienne) de Jérusalem

Welcome

Respect16

Sorry! You must be at least 18 years old to enter this site.

Please enter your birth date below.

Please select your language.