Menu

Protection

Bière belge d’abbaye reconnue

GIFSoit les bières d’abbaye sont brassées par une communauté religieuse, soit leur nom est relié à une abbaye. Le label ’Bière belge d’abbaye reconnue’ est une reconnaissance officielle de cet engagement.

La marque collective ne peut être utilisée que par les membres de la fédération ’Brasseurs Belges’.

Les utilisateurs n’utiliseront la marque collective que quand les conditions suivantes seront remplies :

  • pour les ’bières d’abbaye’ existantes au moment du dépôt de la marque
    (avant le 12 juillet 1999) :
    1. il y a un lien avec une abbaye existante / n’existant plus actuellement et
    2. il faut payer des royalties* destinées au financement d’œuvres caritatives ou autres ou des œuvres culturelles en vue de préserver le patrimoine culturel de l’abbaye, liées à l’abbaye ou à une institution si l’abbaye n’existe plus et
    3. l’abbaye ou l’institution existante exerce un droit de contrôle en matière de publicité.
  • pour les nouvelles bières d’abbaye (après le 12 juillet 1999) :
    1. soit la bière est brassée dans une abbaye existante non-trappiste, soit une abbaye existante fait brasser sous sa responsabilité et sous licence la bière dans une brasserie laïque et aide à commercialiser la bière ; ou
    2. la bière est brassée par une brasserie laïque ayant un lien juridique via un contrat avec une abbaye existante pour l’emploi de son nom et la commercialisation est faite par la brasserie laïque ; et
    3. il faut payer des royalties* à l’abbaye / l’ordre concernés et l’ordre doit soutenir des œuvres caritatives ; et
    4. doit être basé sur un fond historique (l’abbaye en question doit avoir existé dans le passé et doit avoir brassé) ; et
    5. l’abbaye exerce un droit de contrôle en matière de publicité.

*Les royalties doivent correspondre à la moyenne pratiquée sur le marché belge.

Spécialité traditionnelle garantie (STG)

PNGSTG est un label européen qui protège les produits régionaux. Il s’agit moins d’une délimitation géographique que d’une condition, stipulant que le produit est fabriqué de façon traditionnelle. En Belgique, le label STG reprend :

  • Le Lambic : Le Lambic (5 - 6 % vol. alc.) est une bière d’orge plate et sans mousse, fermentée avec des levures sauvages et mûrie en fûts de bois. Habituellement, le jeune et le vieux lambic sont mélangés, puis refermentés en bouteille pour donner naissance à une gueuze pétillante.
  • La Vieille Gueuze : La Vieille Gueuze (5 - 7 % vol. alc.) est un ‘assemblage’ de lambics de différents âges, dont le plus ancien a au moins 3 ans et dont la moyenne du mélange a plus d’un an. L’ensemble fermente ensuite encore au moins 6 mois en bouteille pour devenir le ‘champagne des bières belges’. La Vieille Gueuze est reconnue par l’Europe comme ‘Spécialité traditionnelle garantie’. Seules les bières rencontrant ces conditions peuvent porter le nom de ‘Vieille Gueuze’ (Oude Geuze).
  • La Gueuze : La Gueuze est généralement une variante plus commerciale de la Vieille Gueuze. Soit une partie du lambic a été remplacée par une bière à fermentation haute, soit l’âge du lambic est inférieur, soit la bière a été sucrée. La bière ne peut dès lors pas faire mention du qualificatif ‘vieille’.
  • La Faro : La Faro est une bière sucrée et peu alcoolisée, qui résulte du mélange de lambic avec une bière fraîche plus légère et du sucre candi brun (ou parfois de la mélasse ou du caramel). Le mélange avec une bière plus légère (ou parfois même avec de l’eau), présentant un lambic de moindre qualité, donne une bière bon marché, destinée à une consommation quotidienne. A l’origine, le sucre était ajouté peu avant la consommation. Du coup, il ne participait pas à la fermentation et donnait un goût sucré à la bière (plutôt que d’augmenter la mousse et le taux d’alcool).
  • La Vieille Kriek : La Vieille Kriek est la bière fruitée la plus traditionnelle, brassée à 100 % à base de lambic. Pour obtenir ce type de bière, des griottes sont macérées dans le lambic.

Authentic Trappist Product

PNG La trappiste est une bière brassée par des trappistes, des moines de l’ordre cistercien. Ce n’est pas une variété de bière mais une dénomination d’origine. Le nom provient d’une des abbayes fondatrices de l’Ordre des Trappistes : l’Abbaye Notre-Dame de la Trappe en Normandie.

L’Association Internationale Trappiste a été créée en 1997 par
9 abbayes belges, 4 abbayes néerlandaises et 2 abbayes allemandes. Elle a créé un label pour protéger leurs produits.

Le logo ’Authentic Trappist Product’ certifie que le produit qui le porte respecte les critères définis par l’Association internationale Trappiste :

  • le produit doit être fabriqué au sein d’une Abbaye trappiste ;
  • le produit doit être fabriqué par ou sous le contrôle des moines ;
  • une part des revenus doit être consacrée à des œuvres à caractère social.

La Belgique compte 6 bières trappistes : Orval, Chimay, Rochefort, Westvleteren, Westmalle et Achel.

L’appellation trappiste s’applique aussi aux autres produits fabriqués dans les monastères cisterciens et sous la responsabilité des moines ou des moniales : le fromage, le savon, le pain, le chocolat, le vin, etc.

Welcome

Respect16

Sorry! You must be at least 18 years old to enter this site.

Please enter your birth date below.

Please select your language.