top of page

La culture de la bière belge reconnue comme patrimoine culturel immatériel par l'UNESCO (2016)

La culture de la bière belge a été ajoutée à la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l'humanité.

Le Comité international de sauvegarde du patrimoine culturel immatériel de l'UNESCO a décidé, dans la capitale éthiopienne Addis-Abeba, d'inscrire la culture de la bière belge sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l'humanité.

Le dossier de reconnaissance de la culture de la bière belge par l'UNESCO a été introduit par la ministre de la Culture de la Communauté germanophone, Isabelle Weykmans, avec le soutien de ses collègues des Communautés flamande et française, Joke Schauvliege et Fadila Laanan. Le dossier a été soigneusement préparé par les services culturels compétents, en collaboration avec la Fédération des brasseurs belges, qui valorise la diversité de la culture de la bière.

Outre la Fédération des Brasseurs Belges, le Conseil Supérieur de la Bière Lambic Artisanale, l'Association Internationale Trappiste, des groupes de zythologues de Flandre, de Bruxelles, de Wallonie et de la Communauté germanophone, des enseignants et des experts, entre autres, ont également été consultés.

Trois centres d'expertise flamands du secteur du patrimoine culturel - le Landelijk Expertisecentrum voor de Cultuur van Alledag (LECA), l'Expertisecentrum voor Technisch, Industrieel en Wetenschappelijk erfgoed (ETWIE) et le Centrum voor Agrarische Geschiedenis (CAG) - ont également été impliqués à titre consultatif dans la préparation du dossier.

Une riche tradition brassicole
La Belgique compte près de 1 500 bières et peut se targuer d'offrir le plus grand choix de bières authentiques, locales et typiques au monde. Cette incroyable variété de couleurs, de saveurs et de méthodes de production fait la fierté de notre patrimoine culturel et gastronomique.

Forte de cette conviction, la Fédération des brasseurs belges avait déposé un dossier de candidature pour figurer dans les inventaires du patrimoine culturel immatériel gérés séparément par les trois communautés culturelles. Cela a été fait par la Communauté flamande en 2011, par la Communauté française en 2012 et par la Communauté germanophone en 2013. L'inscription à l'inventaire d'au moins une des trois Communautés est une condition pour demander la reconnaissance au titre de la Convention de l'Unesco pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel.

Des éléments convaincants
Le Comité a apprécié, entre autres, les mesures de protection de la culture de la bière, telles que le développement et la mise en place de formations, la promotion de la culture de la bière et la création d'un observatoire pour suivre la diversité de l'art brassicole et son appréciation en Belgique. D'autres éléments convaincants sont que la culture de la bière belge accorde une grande attention à la lutte contre la consommation excessive d'alcool et que des mesures adaptées répondent à une société en constante évolution, assurant ainsi la viabilité à long terme de la culture de la bière.

Le Comité international de sauvegarde du patrimoine culturel immatériel de l'UNESCO a examiné 37 candidatures pour la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l'humanité du 28 novembre au 2 décembre 2016 à Addis-Abeba. Par ailleurs, 7 dossiers ont été présentés pour être reconnus comme des pratiques exemplaires de sauvegarde et 5 dossiers pour être considérés pour la Liste du patrimoine culturel immatériel nécessitant une sauvegarde urgente.

bottom of page