top of page

Durabilité

Le respect de l’environnement et l’enjeu d’un développement durable sont aujourd’hui les principaux éléments du métier de brasseur. L’accent se porte surtout sur :

  • la gestion durable des matières premières,

  • la réduction des émissions de CO2,

  • la modération de la consommation d’eau.

 

Emballages

Les brasseurs belges sont des précurseurs en matière d’emballages réutilisables. En 2022, 67,04% de la bière était proposée sur le marché belge en emballages réutilisables. En outre, toutes les bouteilles sont fabriquées à partir de 80 % de verre recyclé et sont à nouveau recyclées en fin de vie, une durée de vie composée de 35 rotations pour les bières spéciales et de 55 pour les Pils.

Emissions de CO2

Le transport de la bière et l’énergie nécessaire au processus de brassage déterminent en grande partie les émissions de CO2 du secteur.

C’est pourquoi, les brasseurs s’évertuent à y apporter des améliorations substantielles en prenant des mesures visant à économiser l’énergie (réalisation de scans énergétiques ; recours à des sources d’énergie alternatives comme l’énergie solaire et la biomasse) ; en instaurant un transport économique et en l’optimalisant (achat de matières premières en grande quantité ; recours éventuel à des ecotrucks ainsi qu’à d’autres moyens de transport tels que les chemins de fer, le transport fluvial, …) ; en réduisant leur consommation d’eau (installations CIP automatiques ; récupération des eaux usées pour le nettoyage, rinçage, ...).

Eau

La bière se compose à plus de 95 % d’eau. L’eau est également nécessaire au rinçage des bouteilles et des fûts, au nettoyage des conduites et au refroidissement durant le processus de brassage.

Economiser l’eau est, depuis de nombreuses années, une des priorités des brasseurs belges et ils n’en sont pas à leurs premiers essais. En 25 ans, la consommation d’eau a été ramenée de 10 à 20l d’eau par litre de bière à une moyenne située entre 3,5 et 6 l par litre de bière. L’abaissement de ces chiffres reste cependant une préoccupation majeure pour toutes les brasseries. Ainsi, grâce à l’innovation des lignes d’embouteillage et à de nouvelles techniques, les brasseries utilisent de moins en moins d’eau pour rincer les bouteilles de bière.

Les eaux usées passent par une installation d’épuration afin que l’environnement soit respecté au maximum. Ces dernières années, des montants importants ont été investis dans ces installations et, aujourd’hui, la plupart des brasseries possèdent leur propre installation d’épuration d’eau.

Par ailleurs, une utilisation plus efficace de l’eau et de l’énergie a mené à une diminution des coûts pour les brasseries. L’autre principal enjeu pour l’avenir est une épuration des eaux usées qui permettrait d’obtenir une qualité d’eau potable pouvant être réutilisée pour le rinçage et le nettoyage.

20c29c2b-028f-41b1-a697-531162aef5ab.png
photo_green_deal_brouwers.jpg

Green Deal

Le secteur brassicole utilise de moins en moins d’eau

Les brasseries renforcent leur engagement pour réduire la consommation de l’eau

L’eau est en effet bien souvent un ingrédient essentiel du produit alimentaire. Pour nos brasseurs, l’eau est même l’ingrédient principal. Il faut donc utiliser cette matière première aussi importante de façon durable. Nos brasseurs l’ont bien compris.

Le jeudi 6 septembre 2018, 9 brasseurs flamands, l’asbl Brasseurs Belges et Fevia Vlaanderen ont signé un ’Green Deal’ avec la Ministre de l’Environnement, de l’Agriculture et de l’Aménagement du Territoire, Joke Schauvliege. Les 9 brasseries engagées dans ce projet sont : AB InBev, Alken-Maes, Cornelissen, De Halve Maan, Duvel Moortgat, Haacht, Het Anker, Huyghe et Verhaeghe.

Grâce au premier réseau d'apprentissage, nous avons incité quelques brasseries supplémentaires à participer à cette initiative. Le 29 novembre 2018, les brasseries suivantes ont officiellement adhéré : Westmalle et Van Steenberge. Le 15 février 2019, c'était au tour de la Kasteelbrouwerij Van Honsebrouck et des brasseries Palm et Rodenbach de Swinkels Family Brewers. Enfin, le 10 février 2021, la brasserie Omer Vander Ghinste s'est jointe au projet, ce qui porte à 16 le nombre de brasseries participantes.

Ce ’Green Deal’ a pour but de renforcer et de mettre en évidence l’engagement du secteur en matière d’utilisation durable de l’eau. Dans la pratique, les brasseries seront assistées par la ’Vlaamse Milieumaatschappij’, le département Environnement et le ’Vlaams Kenniscentrum Water’ (Vlakwa). Les partenaires formeront ensemble un réseau d’apprentissage et examineront ensemble les défis liés à la réduction de la consommation d’eau.

 

L’eau, bien plus qu’un ingrédient

L’eau n’est pas seulement un ingrédient, elle est également indispensable pour le nettoyage et le rinçage, pour la production de vapeur servant à la cuisson et le chauffage, pour le refroidissement, …

Pour utiliser l’eau de façon plus durable, les brasseries peuvent prendre des mesures afin de réduire la quantité totale d’eau utilisée ou faire appel à des ressources alternatives en eau, telle que la ré-utilisation de l’eau, et ainsi réduire la pression sur les nappes d’eau souterraines vulnérables.

Chaque brasserie a ses particularités et ses possibilités de réduction individuelles (restantes). Sur base d’un bilan hydrique personnel, chaque brasserie choisira ses propres mesures.

22.03 = Journée mondiale de l’eau

A l’occasion de la Journée mondiale de l’eau le 22 mars 2020, le Green Deal a été examiné de plus près. Après plus d’un an, nos brasseurs ont déjà pris de nombreuses mesures concrètes permettant une baisse de la consommation d’eau : mesures visant à réutiliser encore plus d’eau, installation d’une remplisseuse à bouteilles plus économe en eau ou réglage plus économique d’une machine à rincer.

N’hésitez pas à consulter ce lien.

Nouveau rapport 

Le fait que les brasseurs accordent de l'importance à la durabilité et utilisent leurs matières premières de manière consciente a une fois de plus été prouvé par la signature du Green Deal Brasseurs avec le gouvernement flamand en septembre 2018. Le dernier rapport montre qu'ils ont économisé un total de 569 466 m³ d'eau en 2021. Depuis le début du Green Deal Brouwers, le compteur affiche pas moins de 972 852 m³ de consommation d'eau en moins, soit 389 piscines olympiques.

Pour en savoir plus sur le ’Green Deal - Brasseurs’, veuillez cliquer ici.

f14f2b3f-5d10-4e02-a899-76cdd9e0f883.png
bottom of page