top of page
Rechercher

Les brasseurs belges inaugurent la 23e édition du Belgian Beer Weekend

À l'approche du Belgian Beer Weekend, les brasseurs belges se préparent à la grande messe annuelle de la culture de la bière belge. Pas moins de 53 brasseries, représentant environ 520 bières belges, seront présentes à l'événement sur la Grand-Place de Bruxelles du vendredi 1 septembre au dimanche 3 septembre. Lors de la séance académique à l'Hôtel de Ville, qui constitue le coup d'envoi officiel du week-end, les brasseurs feront le point sur la situation du secteur. Avec la présidente du Sénat Stephanie D'Hose (Open Vld) et les députés Hannes Anaf (Vooruit), Maaike De Vreese (N-VA), David Leisterh (MR) et Gilles Vanden Burre (Ecolo), ils se pencheront également sur les élections de 2024, qui approchent à grands pas.


Les festivités du Belgian Beer Weekend débutent le vendredi après-midi à la cathédrale Saints-Michel-et-Gudule avec la célébration solennelle de Saint Arnould, le saint patron des brasseurs. Comme le veut la tradition, cette célébration est suivie d'une séance académique à l'Hôtel de Ville de Bruxelles. Au cours de cette réunion, les brasseurs belges et quelque 250 invités de la communauté internationale de la bière feront le point sur la situation du secteur.


Un moment pour évoquer les défis auxquels est confronté le secteur brassicole belge ...

Dans le cadre du rapport annuel 2022, publié en juin, les brasseurs belges ont pu dresser un bilan plutôt positif de l'année écoulée : la consommation de bière en Belgique est revenue à un niveau quasi pré-corona de 6,9 millions hectolitres et, bien qu'une dizaine d'entre elles aient dû fermer leurs portes, le nombre de brasseries a augmenté pour atteindre le chiffre de 430. Malgré un contexte difficile, la majorité des brasseurs ont su résister, voire innover.


Des raisons suffisantes pour se réjouir et célébrer le Belgian Beer Weekend, même si Krishan Maudgal, directeur de l'asbl Brasseurs Belges, souligne que des inquiétudes subsistent : « Tout en nous réjouissant de la grande messe de notre culture unique de la bière, nous devons rester attentifs aux défis auxquels notre secteur est confronté. La pandémie et le conflit en Ukraine ont un impact persistant sur les prix de l'énergie, des matières premières et des emballages. De plus, dans un contexte où le pouvoir d'achat est sous pression, nos brasseurs luttent pour maintenir leurs volumes de vente et leurs marges.»


Les nouvelles réglementations, par exemple en matière de santé et d'étiquetage, constituent également un défi pour les brasseurs. « Nous sommes aux côtés des décideurs politiques dans la lutte contre l'abus d'alcool et sommes en faveur d'une plus grande transparence vis-à-vis des consommateurs », poursuit Krishan Maudgal, « mais nous devons également veiller à ce que ces réglementations ne portent pas atteinte à la valeur économique, sociale et culturelle qu'offre notre secteur. C'est pourquoi nous demandons explicitement de rester à l'écart des "fausses bonnes idées", telles que l'augmentation des droits d'accises ou des mesures encore plus ambitieuses dans le cadre du plan alcool interfédéral. Dans le climat difficile actuel, cela pourrait être la goutte d'eau qui fait déborder le vase pour certains brasseurs et mettre en péril une tradition séculaire, notre artisanat et notre culture de la bière de renommée internationale. »


Dans ce contexte, et en vue des élections de 2024, les brasseurs belges souhaitent profiter de l’occasion pour se projeter dans l'avenir avec plusieurs députés de premier plan : Hannes Anaf (Vooruit), Maaike De Vreese (N-VA), David Leisterh (MR) et Gilles Vanden Burre (Ecolo). La question centrale du débat étant : « Quelle est la place de la bière dans notre société et à quoi peut-on s'attendre à l'avenir ? »


... mais surtout pour célébrer la culture de la bière belge

La séance académique du Belgian Beer Weekend devient ainsi de plus en plus une plateforme de discussion ouverte sur le secteur brassicole et son rôle dans la société belge. « Mais n'oublions pas », ajoute Krishan Maudgal, « que c'est avant tout l'occasion de mettre en avant et de célébrer notre culture de la bière. » D'une part, avec la cérémonie d’intronisation de la Chevalerie du Fourquet des Brasseurs Belges, un honneur qui revient cette année, entre autres, à la présidente du Sénat Stéphanie D'Hose. D'autre part, en faisant découvrir à des milliers d'amateurs de bière l'énorme richesse que les brasseurs belges ont à offrir et en trinquant ensemble à la culture unique de la bière en Belgique.


Krishan Maudgal conclut : « Les brasseurs belges sont encore confrontés à un certain nombre de défis, mais heureusement, nous ne sommes pas seuls pour les relever. La présence de nos décideurs politiques et de nos invités témoigne d'un fort sentiment d’appartenance à la communauté dans l'ensemble du secteur. En outre, les brasseurs disposent d'une solide part de créativité, de connaissances et de passion pour se préparer pour le futur. A cela, s’ajoute l'ouverture publique du Belgian Beer World dans le bâtiment de la Bourse de Bruxelles, prévue pour le 9 septembre 2023. De nombreux visiteurs (inter)nationaux pourront désormais voir nos bières et notre riche culture de la bière prendre vie dans ce centre d'expérience interactif et moderne toute l'année. Nous avons donc également une grande confiance en l’avenir. »



25 vues0 commentaire

Commentaires


bottom of page